Logo horiz.png
Logo horiz2_edited.png

Edition 2021

Comment les crises modifient-elles notre rapport à la culture ?

Le vendredi 26 novembre
A la Maison du geste et de l'image, Paris

Cette journée est à destination de tous les professionnels de la Culture, des étudiants engagés dans cette filière, et de tous ceux que ces questions intéressent. Elle sera l'occasion de nous rencontrer et de réfléchir collectivement aux enjeux de notre secteur.

Une journée autour de la thématique "Comment les crises modifient-elles notre rapport à la culture?" traitée sous trois angles différents : Culture et territoires, Transition écologique et Relation au travail. Deux moments collectifs en début et en fin de journée et un choix de neuf tables rondes et ateliers, menés en parallèle dans quatre salles différentes.

Introduction

Marie Stutz : directrice de la Maison du geste et de l'image

Jean-Luc Tartera :  vice-président de Dauphine Culture

Séance plénière

Les crises sanitaires et écologiques et d’une manière plus générale, les évolutions plus ou moins contrôlées de la société, nous bousculent, individuellement et collectivement.En réaction à ces contraintes ou motivés par des prises de conscience, nous modifions nos trajectoires, nous inventons de nouvelles façons de créer, de travailler, d’être ensemble.

 

Nous vous proposons d’explorer avec nous comment le secteur culturel s’adapte et ce qu’il propose pour aujourd’hui et demain, à travers trois thématiques : Culture et territoire, transition écologique, relation au travail.

Intervenants

Ariane Bieou : cheffe du Projet Millénaire 2025 pour la ville de Caen

Carole Le Rendu : directrice de L'Institut technologique européen des métiers de la musique

Céline Portes : cofondatrice de Arviva, déléguée générale de l’ensemble Correspondances (Sébastien Daucé)

Anita Weber : ancienne inspectrice générale des affaires culturelles et Directrice régionale des Affaires Culturelles, Présidente ​de la Maison du geste et de l'image.

Modérateurs

Angélique Lagarde : conduite de projets culturels, relations publiques

Denis Moreau : collaborateur de direction, Les Musiques dela Boulangere / Nicolas Frize

Transition écologique : Comment changer d'échelle ?

{ Transition écologique / table ronde }

Intervenants

Joanna Gallardo : institutional & ecosystem relations managerchez Film Paris Région

Sébastien Justine : directeur du syndicat professionnelles Forces Musicales

Amadea Kostrzewa : manager Mobilisation Climat et Environnement, Comité organisateur des JO Paris 2024

 

Modérateurs

Thierry Leonardi : conseil en responsabilité sociétale auprès des industries culturelles. Formateur à l’AGECIF

Transition écologique, comment changer d'échelle ?

On assiste depuis deux ans à une mobilisation grandissante du secteur culturel pour le climat et la transition écologique, encore renforcée par la crise sanitaire. Différentes initiatives collectives ont vu le jour, se développent rapidement et ont déjà produit des résultats intéressants.

Certaines organisations professionnelles s’interrogent également sur la meilleure façon d’accompagner leurs adhérents. Autant de signaux forts montrant que le secteur culturel prend ces questions à bras le corps et entend faire sa part dans cet immense défi : une transition écologique solidaire et juste (quel que soit le nom qu’on voudra lui donner).

A l’heure où le ministère de la culture publie un appel à projets intitulé Alternatives vertes, qu’en est-il de la mobilisation collective de la filière et des sous-secteurs culturels ?

Nous nous interrogerons au cours de cette rencontre sur les leviers indispensables à un passage à l’échelle : référentiel(s) ? méthodologies et outils ? formation ? En commençant par un point de comparaison : le travail accompli par la filière du sport.

La crise sanitaire a-t-elle changé la création et la diffusion ?

{ Culture et territoires / table ronde }

Entre confinement et déconfinement, après les vagues successives, comment la création sort-elle la tête de l'eau ? Au plus fort de la crise sanitaire,  de nouvelles formes de création et de diffusion ont émergé, indispensables à la survie du secteur culturel.

Ces nouvelles formes de création et de diffusion sont-elles éphémères et uniquement liées à la crise ou peuvent-elles perdurer dans le monde d’après quand le public reprend très progressivement le chemin des salles ? Qu'est-ce qui a changé dans le champ éditorial et celui du spectacle vivant ?

Intervenants

Charlotte Allibert : Agence éditoriale et d'auto-édition Librinova.

Clémence Boué : comédienne et diplômée du Master en management des organisations culturelles

Vincent Demulière : Coopérative éditoriale Quartier libre (Bruxelles)

Samuel Sené : metteur en scène, auteur et producteur de C-o-n-t-a-c-t, expérience théâtrale immersive. 

 

Modérateurs

Alexia Psarolis : responsable éditoriale (revue Nouvelles de danse)

Marianne Rollet : administratrice pour Les Paladins (Jérôme Correas)

Les crises, un accélérateur pour les tiers-lieux ?

{ Culture et territoires / table ronde }

Intervenants

Luc de Larminat : directeur d’Opale (Centre de ressources Culture & Économie Sociale et Solidaire)
Jean-Philip Lucas : associé au sein d'ANCOATS
Anita Weber : ancienne inspectrice générale des affaires culturelles et Directrice régionale des Affaires Culturelles, Présidente
de la Maison du geste et de l'image.

Modérateurs

Angélique Lagarde : conduite de projets culturels, relations publiques
Virginie Savi de Tove : responsable de service juridique chez ARTE

Les Tiers-lieux, lieux hybrides de partage, étaient jusqu’à présent très discrets, se logeant dans les interstices des villes et des campagnes. D’un sujet réservé à des initiés, ils sont aujourd’hui dans toutes les conversations en plus haut lieu. Un phénomène de démultiplication des projets se déroule sous nos yeux sur tout le territoire.

Que se passe-t-il ? Peut-on dire que les crises et les transitions multiples seraient un facteur "chance" pour les tiers-lieux ? Les tiers-lieux seraient une solution providentielle, pour une société en manque de lien social, pour des travailleurs en recherche d'un lieu de travail, pour des citoyens en quête de sens … ?

Grâce aux intervenants, acteurs et observateurs de ce phénomène, nous observerons le pourquoi et le comment du « boom » des tiers-lieux au regard des crises et des transitions qui nous traversent.

Economie circulaire et réemploi des matériaux de scénographie

{ Transition écologique / atelier }

Intervenant

Thibault Sinay : scénographe, président de l’UDS l'Union des scénographes

La scénographie occupe une place essentielle dans le paysage culturel : Spectacle vivant, expositions, cinéma, événementiel …Face aux changements induits par les crises, l’urgence climatique, la prise de conscience de la nécessité d'un développement plus durable, nous sommes conduits progressivement à repenser concrètement l'éphémérité dans nos productions. Les décors temporaires voués à la destruction après exploitation, n’échappent pas à cette remise en question. Pour amorcer ce changement, il est nécessaire d’intégrer des nouvelles méthodologies et nouveaux processus de création dès la conception jusqu'à la fin de vie de la production.

Dans cet atelier qui vise à sensibiliser tous les professionnels de la culture, les participants s’appuieront sur des cas concrets pour dégager quelques principes pratiques, et soulever des questions autour des enjeux du recyclage et du réemploi dans les domaines de la scénographie.

Education artistique et culturelle et citoyenneté

{ Culture et territoires / atelier }

Intervenants

David Brée : directeur du service Education / Culture à la fédération parisienne de la ligue de l'enseignement.
Frédérique Leseur : cheffe du service des publics à Paris Musée.
Marie Stutz : directrice de la Maison du geste et de l’image

Modérateur

Denis Moreau : collaborateur de direction, Les Musiques de la Boulangere / Nicolas Frize 

Nous vous invitons à une réflexion concrète sur la façon dont le travail d'Éducation Artistique et Culturelle (EAC) sur les territoires - à travers ses trois piliers que sont la pratique artistique, la confrontation aux œuvres et le travail de réflexion et d'acquisition de connaissances - peut participer d'une dynamique d' "encapacitation" des individus. 

Après une présentation rapide de l'EAC et de ses enjeux, et une intervention des témoins, nous vous inviterons à mener, en petits groupes, une réflexion autour des questions :  "Comment l'Éducation Artistique et Culturelle peut-elle avoir un rôle à jouer dans la formation des citoyens de demain ? Comment peut-elle les mettre en capacité d'analyser et d'agir dans le monde ?.
"

Agir sur l'impact environnemental d'une production

{ Transition écologique / atelier }

Intervenantes

Margot Lallier et Manon Viau : membres fondatrices de l'association ARVIVA, Arts vivants, Arts durables

Arviva vous propose un atelier autour de l'écoconception d'une production, pour vous aider à concrètement mettre en place les premières actions.

Quels sont les impacts environnementaux du spectacle vivant ? Comment les mesurer ? Comment agir pour les annuler ou les réduire ? Quelles actions mettre en place au quotidien ?

Un tour d'horizon des bonnes pratiques pour un spectacle vivant plus écoresponsable.

 Les ingrédients  d'un collectif harmonieux

{ Relation au travail / atelier }

Intervenante

Ariane Bieou : cheffe du Projet Millénaire 2025 pour la ville de Caen

Chargée du programme culturel de Matera 2019, capitale européenne de la culture, Ariane Bieou a mené avec ses équipes un travail sur les dimensions professionnelle et personnelle de l'engagement collectif. Un groupe de travail a réfléchi à l'identité d'être, de savoir et de faire du collectif, au sein d'un écosystème culturel et créatif.

Au sein de cet atelier, elle nous donne un aperçu des processus ouverts et partagés de co-création et de valeurs, qui construisent une démarche transposable dans tout autre écosystème.

Manag’innov : Jouez la carte de l’innovation managériale et de la qualité de vie au travail !

{ Relation au travail / atelier }

Intervenantes

Élise Fosset-Lagoszniak : chargée de mission au sein de l’ARACT Île de France (Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail).
Laurence Schaap : chargée de mission au sein de l’ARACT Île de France.

Manag’innov est un jeu de cartes qui permet d’appréhender, de manière ludique et collaborative, les questions de management, d’innovation organisationnelle et de qualité de vie au travail. Les thématiques et leviers sont issus de la modélisation de cas réels d’entreprises, pour permettre une approche globale et opérationnelle des conditions de travail.

Nous inviterons les participants à partager leurs expériences en matière de pratiques managériales et à co-construire des pistes d’actions concrètes et opérationnelles pour une meilleure qualité de vie au travail.

Rassemblés en sous-groupes, les participants issus de divers établissements travailleront ensemble sur une situation donnée, en piochant parmi les cartes « Problématiques » et les cartes « Leviers » fournies dans le jeu.

Les temps d’échanges et de débriefing avec les animatrices seront l’occasion de discuter des leviers QVT sur lesquels l’établissement peut agir, et des actions opérationnelles que le manager peut définir avec son équipe.

L’Appreciative Inquiry ou démarche d’exploration appréciative pour réenchanter le quotidien
et réussir projets et transformations

{ Relation au travail / atelier }

Intervenantes

Nancy Bragard : facilitatrice en intelligence collective pour accompagner la transformation culturelle 
Pascale Corbi : coach appréciative et narrative et facilitatrice en intelligence collective 

L’appreciative inquiry est une démarche d’exploration appréciative qui, au quotidien, invite à cultiver l’attention à ce qui fonctionne bien, réenchante les relations au travail, facilite les coopérations.

Dans un contexte complexe et incertain les personnes et les collectifs sont invités à prendre davantage soin d’eux et à fonctionner de façon transversale les organisations sont amenées à évoluer pour s’adapter à un environnement en mutation, répondre à de nouveaux enjeux, relever des défis ambitieux.

L’Appréciative Inquiry est une démarche d’intelligence collective qui en s’appuyant sur les forces et les compétences en présence permet de mobiliser et mettre en mouvement un collectif (une équipe, une organisation, des partenaires) pour améliorer la qualité relationnelle, concrétiser la vision co-construite d’un projet ou d’un futur désirable.

Au cours de cet atelier, venez expérimenter ce qui est au cœur de cette approche : le questionnement appréciatif et découvrir comment cette façon d’appréhender le quotidien et de conduire le changement peut se mettre au service de vos enjeux et animer vos projets