Programme des 11 et 12 septembre

Le programme des Journées du Management Culturel est en cours de finalisation. 

 

JOURNEE 1

Jeudi 11 septembre 2014

8h30 - Accueil des participants

9h00 - Mot d'accueil

9h30-11h - Séance plénière

La parité dans la culture : où en sommes-nous ?
Qu’en est-il de la discrimination positive, de ses enjeux et de ses perspectives ?
Quel bilan tirer sur la parité en France au cours des dernières décennies ? La spécificité des sexes serait-elle une vue de l’esprit et la colossale sous-représentation des femmes aux postes de création et de direction une affaire de démocratie ? Nous ferons un tour d’horizon des dispositifs annoncés par Aurélie Fillipetti en mars 2013 et des constats du Rapport de Reine Prat, missionné par le Ministère en 2006 et 2009, pour nous interroger sur l’ampleur des situations discriminatoires dans une culture toujours terriblement androcentrée. Intervenants :
Aline César, Présidente du Collectif H/F, metteuse en scène de la Compagnie Asphalte : cv
Patricia Landour, sous-directrice des affaires financières et générales, secrétariat général, Ministère de la culture et de la communication cv
Hélène Marquié, chorégraphe et danseuse contemporaine, maîtresse de conférence au Centre d'études féminines de l'Université de Paris 8, membre du Comité scientifique et du Conseil d'orientation de l'Institut Émilie du Châtelet membre de HF Île-de-France (association pour l'égalité entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture) : cv
Claire Bodin, musicienne (clavecin) et chanteuse, enseignante aux conservatoires de Metz et au CNR de Toulon, directrice artistique du Festival Présences Féminines : cv
Médiatrice : Caroline Mendoza, communication rédactionnelle free-lance : cv

11h30-13h - Tables rondes (1 au choix)  

Economie sociale et solidaire (ESS) et culture : les enjeux de l’innovation
Le domaine artistique traverse de profondes mutations qui interrogent la capacité de transformation des structures culturelles et de ses acteurs. Des dispositifs visent depuis des années à favoriser l'initiative collective par des accès facilités aux financements et à l’accompagnement, par la mutualisation de moyens et par le développement de nouvelles solidarités. La table ronde abordera ces enjeux de l’innovation socio-économiques sous les angles de l’entrepreneuriat, du lien aux territoires et des politiques. Intervenants :
Alban Cogrel, chargé de mission Coopération et développement territorial - UFISC cv
Jean-Christophe Jourdan, Responsable de développement / Culture, Solidarité, Cultuel - Crédit Coopératif
Médiateur : Olivier Tura, Administrateur de Trempolino, Nantes

Le développement durable dans la culture
La notion de durabilité en économie exprime l'idée de garantir aux générations futures un niveau de bien être au moins équivalent à celui de la génération actuelle.
En quoi la dimension culturelle du développement durable s’inscrit-elle dans le patrimoine, l'architecture, la diversité culturelle ? Quels moyens à mettre en œuvre pour optimiser la place de la culture dans le développement durable ? Comment les collectivités territoriales et les acteurs culturels s’emparent-ils de ces enjeux ? Peut-on parler de « culture écologique » ? Intervenants :
Laurent Bourdereau, directeur du Domaine départemental de Chamarande
Alice Audouin, consultante culture, innovation et engagement sociétal et environnemental : cv
Elise Morin, artiste : cv
Florence Berthout, Directrice générale du parc et de la Grande Halle de la Villette 

Démocratie participative et culture
Nous assistons à une multiplication de projets culturels participatifs, impliquant un engagement plus ou moins important des publics. Peut-on parler de démocratie participative dans la culture ? L’expression serait-elle un pléonasme ? Quelles réalités cette création collaborative/participative des publics recouvre-t-elle dans le champ culturel ? Au-delà de l'effet d'annonce, les formes de contribution du public sont-elles nouvelles ou simplement "requalifiées" ? S’agit-il d’un outil durable pour fidéliser les publics, pour produire de la socialisation dans les lieux de culture, renouveler le rapport aux œuvres et aux savoirs… ou d'un simple effet de mode ? Cette table ronde confrontera les points de vue de plusieurs acteurs professionnels et universitaires.
Jean Hurstel, Président de Banlieues d'Europe : cv
Rudy Vigier, Coordonnateur Marseille-Provence 2013 / Pays d'Aubagne 
David Chauvet, Secretaire général, Scéne Nationale théâtre de Cavaillon : cv
Médiatrice : Camille Jutant, Maitre de conférences à Lyon 2, laboratoire ELICO / muséologie : cv

Atelier de speed-networking
Le speed-networking, inspiré du speed-dating des rencontres amoureuses, est un événement qui permet de faciliter la rencontre professionnelle entre hommes (ou femmes) d'affaire. Il a été initialement pratiqué dans la sphère anglo-saxonne du globe autour de l'an 2000, et est devenu aujourd'hui une pratique courante partout dans le monde. Certains domaines professionnels en France découvrent encore le speed- networking en 2014... mais ce dernier est une pratique solidement installée et incontournable en France, notamment dans le milieu des start-ups, des professions libérales et indépendantes qui ne peuvent pas s'en passer s'ils veulent développer leurs entreprises d'une façon optimale.
L'objectif du speed-networking est de rencontrer efficacement un maximum de personnes en peu de temps. Mais alors, comment y arrive-t-on ?
Il y a d'abord une mise en place d'une organisation, d'un cadre très précis. L'animateur- hôte du speed-networking est garant du respect du cadre et des règles de jeu qui vont avec. Le format proposé pour « Les journées du Mangement Culturel » est de 1h30 (temps réel de jeu), précédé de 15 minutes de présentation et d'explication données par l'animatrice. Il sera suivi par 5 minutes de temps de parole de l'animatrice qui conclut la séance, avant d'enchaîner (idéalement) vers un cocktail pour la prolongation naturelle des conversations de ceux qui souhaitent approfondir leur rencontre initiale.
Animatrice : No-Yon Kwon, CMO & fondatrice de l'entreprise ARTPANIC, directrice du cabinet INITIAART/INITIAACT, directrice artistique de l'association HOST, consultante : cv

13h-14h30 - Déjeuner

14h30-16h - Tables rondes (1 au choix)  

Ancrage territorial et hors les murs
Dispositifs itinérants, festivals hors-les-murs, initiatives de proximité... L'enjeu du lien avec le territoire semble souvent essentiel pour les structures culturelles, toutes disciplines confondues. Répondant à la fois à des exigences de démocratisation culturelle et de développement des publics, nombreuses sont les expériences et les tentatives. Au travers d’exemple, nous tenterons de comprendre les dynamiques incitant l'opérateur culturel à sortir de ses murs et d'analyser les résultats obtenus. Intervenants :
Stéphane Malfettes, directeur de l’auditorium du Musée du Louvre - chargé de la préfiguration de la Scène du Louvre-Lens et programmateur spectacle vivant au Louvre.
Olivier Millot, directeur de l’ « atelier de valorisation du territoire » à la Communauté d’Agglomération de Cergy Pontoise : cv
Christophe Blandin-Estournet, directeur du Théâtre de l’Agora, Scène Nationale à Evry, auparavant directeur-fondateur du festival Excentrique en Région Centre : cv
Médiateur : Denis Moreau 

La gratuité, où en est-on ?
Cette table ronde aura pour but de dresser un état des lieux des mesures de gratuité : Quels effet sur la fréquentation et la composition du public ? La gratuité permet-elle l'élargissement des publics ?
Il sera également intéressant de s’interroger sur les effets de la gratuité sur les ressources propres : un retour au payant est-il possible ? Pour quelles conséquences ?
Enfin, pour les structures patrimoniales, la gratuité est-elle à l'origine d'un rapport aux œuvres confinant à la perception d'un droit de propriété virtuel ? Intervenants :
Josy Torlet, Directrice du développement des publics, des partenariats et de la communication chez Paris Musées
Jacqueline Eidelman, Chef du département de la politique des publics, Direction générale des patrimoines, Ministère de la culture : cv
Camille Marginèdes, Direction de la Recherche et des Collections, Musée du Louvre : cv
Médiateur : Xavier Dupuis, Chercheur au CNRS et maître de conférences à l’Université Paris Dauphine : cv

Education artistique et jeune public
Alors que l’État fait de l’éducation artistique un axe majeur de sa politique culturelle dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, quel rôle revient aux structures culturelles ? Comment évaluer l’impact de l’éducation artistique sur la démocratisation culturelle et l’égalité des chances ? A l’inverse, quelles sont les conséquences de la réforme sur ces structures ?
Acteurs de la médiation culturelle du jeune public et chercheurs débattront de ces questions en dressant les premiers éléments de bilan au bout d’une année d’expérimentation. Intervenants :
Benjamin Simon, direction des publics du Centre Pompidou
Pascale Tabart, relation avec les publics du Festival d'Automne : cv
Aurélie Sellier, Responsable des relations aux publics à la Gaîté lyrique : cv
Médiatrice : Mathilde Jomain, chargée de médiation tous publics au Musée du Quai Branly

16h30-18h - Tables rondes (1 au choix)

Les initiatives privées de la culture : vers un nouveau modèle économique culturel ?
Paris Photo, Monumenta, Fête du graphisme... Assistons-nous réellement aujourd'hui à un essor significatif des initiatives privées ? Quels types de projets sont plus concernés ?
Le privé se positionne-t-il sur des projets délaissés par les institutions publiques : expositions, réappropriation de l'espace public par l'art... ? Quels sont les enjeux pour les entreprises privées ? Quels sont leurs modes de financement ? Ces initiatives privées représentent-elles un manque à gagner pour l’État ? Intervenants :
Françoise Seince, Directrice Les Ateliers de Paris (Direction du Développement Economique - Mairie de Paris) : cv
Aideen Halleman, Directrice administrative et financière, fondation Cartier : cv
Pierre Grand, Directeur général adjoint, Directeur de production d'ARTEVIA : cv
Médiateur : Xavier Dupuis, Chercheur au CNRS et maître de conférences à l’Université Paris Dauphine : cv

Financement croisé : du mécénat aux subventions publiques
Le mécénat culturel ne cesse de perdre sa place de premier secteur soutenu par les entreprises privées tandis que les institutions culturelles sont de plus en plus nombreuses à solliciter des soutiens. Le financement croisé constitue-t-il une opportunité de remplacement du mécénat culturel ? Quelles sont les clés à mobiliser pour obtenir de tels soutiens ? Est-ce réellement une stratégie payante ou une tentative de dispersion pouvant s’avérer contre-productive ? Intervenants :
Nils Pedersen, Responsable de la veille, du développement et de l’évaluation, Fondation EDF : cv
Christophe Monin, Enseignant à l’Université Paris-Dauphine, ancien directeur du mécénat du musée du Louvre, Directeur du mécénat à la Philharmonie de Paris : cv 
Aurélie Aubourg, directrice communication des Arts Florissants : cv
Médiatrice : Caroline Mendoza, communication rédactionnelle free-lance : cv 

Les enjeux des partenariats public-privé
Créés en juin 2004, les contrats de PPP constituent une nouvelle forme d’association entre secteur public et privé visant à permettre la réalisation d’une mission de service public par un lissage sur le long terme son impact financier.
Pourquoi font-ils polémique? Quels sont leurs atouts et leurs risques ? Sont-ils économiquement et socialement efficaces ? Dix ans après leur création, quel bilan en tirer ? Comment sont-ils appliqués au secteur culturel.
Cette table ronde propose de faire le point sur leur utilisation dans le secteur culturel. Intervenants :
Jean-David Dreyfus, professeur de droit public à l’Université Paris-Dauphine : cv
Jean-Yves Gacon, ancien directeur de projet à la Mission d’Appui des PPP (Ministère de l’Economie et des Finances, ancien directeur de l’administration et des finances de la Bibliothèque Nationale de France, ancien chef de département des affaires juridiques, de l’administration et des finances à la Direction des Musées de France, Ministère de la Culture : cv
Arnaud Voisin, chef de projets PPP et conseiller international Europe à la Caisse des Dépôts et Consignations, co-auteur du livre « Les Partenariats Public-Privé », Editions la Découverte cv
Stéphane Kutniak, DGA responsable du Service Culture au Conseil Général des Hauts-de-Seine - il pourra en particulier nous faire part de son expérience du PPP de la Cité Musicale de l'Ile Seguin.
Médiateur : Denis Moreau

19h - Cocktail (101 avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris)

JOURNEE 2

Vendredi 12 septembre 2014

8h30 - Accueil des participants

9h00-10h30 - Tables rondes (1 au choix)

Créer son activité
De très nombreuses entreprises sont créées chaque année en France. Mais quelles sont
véritablement les implications, dans le milieu de la culture, d’une création d’entreprise ou
d’activité au sens large ? Qu’est-ce que cela signifie concrètement, aux niveaux juridique,
financier, humain ? Cette rencontre présentera des témoignages de chefs
d’entreprise abordant les problématiques essentielles de différents secteurs d’activités culturelles. Intervenants :
Steven Hearn, fondateur du groupe Scintillo - Troisième Pôle, Creatis (incubateur), Gaité Lyrique, revue Mouvement (www.scintillo.eu) : cv
Noëlle Tatich, fondatrice d'Atla - Ecole des musiques actuelles
CyKlop, Street artiste, graphiste, plasticien (http://www.lecyklop.com/) : cv
Médiateur : Nicolas Bard, co-fondateur de Made in Montreuil : cv

Gérer son réseau : les bonnes questions pour optimiser ses atouts
Dans la recherche d’emploi comme dans la vie active, le « réseau » s’avère souvent un atout décisif. Comment le forger, le mobiliser, l’entretenir ? Quels rôles jouent les associations d’anciens élèves ? Les outils du net et les réseaux sociaux changent-ils la donne ?
Une table ronde pour prendre du recul et dégager les clés permettant de constituer et d’optimiser son réseau. Intervenants :
Françoise Dillemann : cv
Marie-Odile Verges-Seronde, Movelia - animatrice des ateliers réseau des anciens de Science-Po cv
Olivier Coppermann, Vice-président Dauphine Alumni & Seitosei: Communication financière et corporate
Médiateur: Nicolas Larnaudie, DAC d'Aubervilliers

L'embauche, méthode de recrutement et spécificités du secteur culturel
Le secteur culturel attire de nombreux candidats et les demandeurs d'emploi sont toujours plus nombreux. La professionnalisation du secteur amorcée il y a de déjà de nombreuses années en matière de gestion et d'administration concerne aussi aujourd'hui la gestion des ressources humaines et par conséquent les méthodes et les moyens de recrutement des équipes des entreprises culturelles.
Alors comment se passent réellement les recrutements dans le secteur culturel ? Quelles sont les évolutions sensibles dans ce domaine ? Y a t-il des formations ou des diplômes privilégiés ? Comment les recruteurs prennent-ils en compte les spécificités des emplois culturels ? Autant de questions que l'on a rarement l'occasion de poser à des professionnels et qui pourtant nous concernent tous.
Nous proposons d'inverser les rôles, cette fois, ce sont les recruteurs qui répondent aux questions !
Sous forme de discussion libre et d'échange avec le public, cette table ronde offre l'opportunité à chacun de poser ses questions à deux spécialistes du recrutement de Profilculture conseil.
ProfilCulture a progressivement diversifié son activité pour accompagner au mieux individus et structures et collectivités en les conseillant dans leurs choix et démarches tout au long de leur stratégie de développement organisationnel, structurel, humain, financier et politique. Intervenants :
Jihad Michel Hoballah, Directeur du Pôle Conseil et consultant (Profilculture Conseil)
Chloé Roussel, Consultante en recrutement (Profilculture Conseil)
Médiateurs : Anne Blondel, Administratrice, Exploradôme - musée de sciences, multimédia et développement durable
Thierry Pilliot, Responsable des productions, La Colline - théâtre national

11h00-12h30 - Tables rondes (1 au choix) 

Les systèmes de billetterie en ligne
Outre les logiciels de billetterie pour lesquels il faut acheter des licences annuelles par poste d'utilisation (Satori, Sirius, 3eme Acte..) et les acteurs "historiques" des solutions externalisées, il existe maintenant une multitude d’opérateurs récents plutôt destinés aux petites structures dans un esprit "Do it yourself". Quelles sont ces nouvelles solutions et qu’apportent-elles ? Quelles règles juridiques faut-il respecter en matière de billetterie ? Quelles problématiques particulières posent la dématérialisation ? Les fondateurs de Weezevent présenteront leur offre. Intervenants :
Antoine Casanova, avocat : cv
Pierre-Henri Deballon, cofondateur et président de Weezeventcv
Médiateur : Pierre-Mary Thibault, manager chez Aldea, conseil en organisation et systèmes d'information

Les financements Européens
L’importance des financements européens dans le domaine culturel peut sembler attractive. Pourtant, face à la concurrence, de nombreux points doivent être éclaircis avant de s’engager dans une demande de subvention : le projet est-il vraiment européen et compatible avec les critères de la Commission Européenne ? La structure a-t-elle les capacités à le gérer ? Après une présentation des programmes existants - Europe Créative, mais également les programmes éducatifs ou fonds structurels, les intervenants parleront de leur expérience dans la gestion d'un projet européen : des difficultés rencontrées comme des bénéfices apportés. Enfin, quelles sont les alternatives lorsque, le projet monté après des mois de travail, le financement s’avère finalement refusé ? Intervenants :
Christine Mazereau, Bureau Europe Créative, MEDIA France : cv
Céline Delmar, coordinatrice du réseau des résidences royales européennes : cv
Philippe Bachman, directeur de la Comète - Scène nationale de Chalons en Champagne : cv
Médiatrice : Valeria Marcolin, co-directrice de l'ONG "Culture et Développement" spécialisée en coopération culturelle et coopération au développement et consultante en projets de coopération européenne : cv

Gérer un projet international
Dans un contexte de mise en œuvre de la diversité culturelle à l’échelle mondiale et d’affirmation d’une véritable diplomatie culturelle, la gestion d’un projet international devient une priorité pour les entreprises culturelles.
Au-delà des questions strictement managériales et techniques, les enjeux liés au soft power s’expriment aujourd’hui dans une compétition généralisée. Dans cette perspective, quelles sont les dimensions stratégiques d’un projet d’envergure internationale ? Comment construire et pérenniser un réseau à cette échelle ? Quelles sont les limites d’une logique de coopération ? Quelles sont les contraintes des opérations conduites à l’étranger ? Comment maintenir sa spécificité au sein d’une culture globalisée ? La table ronde tentera de répondre à ces interrogations multiples, au travers de l’expérience de ses différents intervenants et de témoignages concrets. Intervenants :
Benoit Paumier, Inspecteur général des affaires culturelles, Ministère de la culture et de la communication
Alain Lombard, Administrateur général des musées d'Orsay et de l'Orangerie
Andrea Ponsini, Commissaire général de la Biennale JCE (Biennale de la Jeune Création Européenne), Mairie de Montrouge
Marie-Cécile Burnichon, Directrice adjointe - Conseillère arts visuels et architecture, Département Echanges et Coopération Artistiques
Médiateur : Christophe Rioux, économiste, écrivain et journaliste

12h30-14h00 - Déjeuner

14h00-15h30 - Tables rondes (1 au choix)  

Bien utiliser la communication numérique
Soucieuses des publics et de leurs usages, les institutions culturelles établissent des formes de communication et médiation renouvelées par le biais des outils numériques. Les professionnels de la culture doivent désormais les intégrer dans leurs stratégies en se posant les questions décisives pour l’efficacité de leur projet : quel doit être le positionnement numérique de la structure ? Quel(s) dispositif(s) déployer selon les publics ciblés ? Comment optimiser l’utilisation des réseaux sociaux ? Quels moyens investir ?
Les intervenants proposeront des éléments de réponses au travers de leurs expériences. Intervenants :
Aurore Gallarino, Responsable de la communication digitale du Centre des Monuments nationaux : cv
Anne Le Gall, Directrice de la communication et du développement de l'Avant Seine / Théâtre de Colombes et cofondatrice du TMNlab / laboratoire Théâtres & Médiations numériques : cv
Noémie Couillard, Doctorante au programme international de muséologie Ecole du Louvre-UAPV-UQAM
Professeure contractuelle à l'université Lille 3, UFR DECCID
Médiateur : Gonzague Gauthier, Chargé de projets numériques, Centre Pompidou 

Le mille-feuilles administratif francilien : Quelles nouveautés ?
3 000 associations subventionnées par la Ville de Paris chaque année, une quarantaine d’appels à projets culturels initiés par la Région, 7 milliards d’euros dépensés par les collectivités territoriales pour la culture…
Quelles sont les nouveautés des dispositifs de financements en Ile-de-France ? Comment accéder aux aides à la création et à la diffusion ? Quels seront les impacts de la réforme territoriale et de la suppression de la clause de compétence générale ? Intervenants :
Sophie Zeller, sous-directrice de la DAC de Paris
Etienne Achille, Directeur général-adjoint des services, chargé de l'unité Société, Région Ile-de-France : cv
Laura Vedel, Chargée de mission Innovation, Ressources et Economie dans la Culture, Conseil général des Yvelines
Médiatrice : Anita Weber, ancienne directrice de la DRAC Ile-de-France 

Les sociétés de gestion de droits collectifs: un écosystème complexe
Face à l'ouverture et la mise en concurrence des sociétés de gestion et perception de droits collectifs, n'y a t'il pas risque de confusion pour les utilisateurs d'oeuvres ? Et risque pour la défense des droits des artistes ? Intervenants :
Philippe Zagury, avocat du Cabinet Pestel, Debord, Zagury Avocats
Marie-Anne Ferry-Fall, directrice générale de l'ADAGP
Médiateur : Richard Leteurtre, Directeur du Théâtre Eurydice / ESAT

16h00-17h30 - Tables rondes (1 au choix)

Les nouveaux outils de gestion au service de l'administration
Les administrateurs de structures culturelles ont en commun des besoins - centralisation et valorisation d’une base de contacts, gestion de planning, production répétées de documents types (devis, contrats, factures etc.), le tout si possible en lien avec d'autres outils (comptabilité, paie, billetterie) et permettant le nomadisme. Si certaines grosses structures sont dotées de systèmes informatiques ad-hoc, c’est loin d’être une généralité.
Le développement de l'informatique connectée et collaborative apporte des réponses. Nous proposerons un tour d'horizon des solutions tout en rappelant les gestes métiers à maîtriser. A titre d’exemple, nous invitons ORFEO, jeune société développant une solution innovante. A titre d'exemples, nous invitons les sociétés Bob-booking et ORFEO, qui développent des solutions innovantes. Intervenants :
Thomas Pétillon, fondateur d'ORFEO (plateforme de gestion collaborative pour le spectacle vivant) : cv
Jean-Luc Mirebeau, directeur général de Bob el Web, éditeur de Bob-booking : cv
Fabienne Mazigh, juriste-fiscaliste, expert comptable, cabinet GMBA Baker Tilly : cv
Médiateur : Pierre-Mary Thibault, manager chez Aldea, conseil en organisation et systèmes d'information

Le crowfunding, manne alternative ?
Alors que le financement participatif aurait généré entre 25 millions et 60 millions d'euros en 2012, dans quelle mesure offre-t-il une alternative au financement de projets culturels ? Quelles sont les règles pour gérer cette nouvelle philanthropie ? Comment s'appuyer sur cette "manne" pour une institution qui n'est pas aguerrie au développement de ressources propres? Doit-on réserver le financement participatif à des buts lucratifs ? Autant de questions que nos intervenants aborderont avec vous. Intervenants :
Christine Milleron, Coordinatrice du pôle programmation du Théâtre du Lucernaire
Anne Coppin, Administratrice du Théâtre du Lucernaire
Thérèse Lemarchand, Responsable des organisations à Culture Time - plateforme de mécénat participatif : cv
Jean-Christophe Jourdan, Responsable de développement OIG au Crédit Coopératif cv
Médiateur : Matthieu Sainton, Consultant Supervising Senior chez EUROGROUP CONSULTING

La TVA dans la culture en 2014
A partir d’un point précis sur les différents taux à appliquer en 2014 suivant les opérations effectuées, nous nous intéresserons aux exonérations possibles dans le secteur associatif non marchand puis élargirons notre tour d’horizon vers l'Europe (i.e. vers l'avenir ?) pour constater les divergences et harmonisations possibles. Intervenants :
Véronique Béranger, chargée de mission pour les affaires fiscales au Ministère de la culture et de la communication
Raphael Marik, Avocat Directeur de Mission Senior spécialisé en TVA, Ernst & Young cv
Eric Hainaut, Groupe Emargence / président du club Thot rassemblant les experts comptables et les avocats spécialisés dans la culture : cv
Médiateur : Michel Gire, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé gérant de GMBA Baker Tilly cv